L’été, synonyme de moments ensoleillés, de chants d’oiseaux et de convivialité autour des barbecues entre amis. Cependant, parmi ces plaisirs estivaux, se cachent parfois des invités indésirables qui font leur apparition sans prévenir : les frelons. Leur présence, notamment lorsqu’ils tournent un peu trop près de votre limonade ou de vos tartes aux fruits, peut rapidement semer la panique. Avant de songer à déménager sur la Lune pour échapper à leur présence, prenez une profonde inspiration. Il est tout à fait possible de cohabiter avec ces hyménoptères jusqu’à l’intervention d’un professionnel.

Ce qu'il faut retenir :

  • Il existe deux types de frelons : le frelon asiatique, reconnaissable à son corps sombre et à ses pattes jaunes, et le frelon européen, plus grand et moins agressif envers l'homme.
  • Pour éviter d'attirer les frelons, il est conseillé de ne pas laisser de nourriture à l'extérieur et d'installer des moustiquaires pour protéger les zones de vie.
  • En cas de découverte d'un nid de frelons près de chez soi, il est important de maintenir une distance de sécurité, d'informer les membres du foyer et de ne pas essayer de détruire le nid soi-même.
  • Pour cohabiter temporairement en sécurité avec les frelons, il est recommandé d'éviter les gestes brusques près du nid, de ne pas tenter de le détruire soi-même et d'utiliser des répulsifs naturels.
  • Après l'élimination du nid, il est conseillé de conserver les zones extérieures propres, d'installer des moustiquaires, de vérifier régulièrement la formation de nouveaux nids et d'utiliser des pièges à frelons pour renforcer la prévention.

Quels sont les différents types de frelons et comment se comportent-ils ?

Les frelons, membres de la famille des guêpes, se distinguent principalement en deux types : le frelon asiatique et le frelon européen.

  • Le frelon asiatique, reconnaissable à son corps sombre et à ses pattes jaunes, est particulièrement redouté pour son agressivité envers les abeilles.
  • Le frelon européen, quant à lui, est plus grand et moins agressif envers l’homme.

Ces insectes sont généralement territoriaux et peuvent devenir agressifs si leur nid est menacé. Comprendre leur comportement est nécessaire pour éviter les confrontations.

Quelles sont les précautions immédiates à prendre ?

Pour éviter d’attirer les frelons, il est conseillé de ne pas laisser de nourriture à l’extérieur, notamment des protéines ou des boissons sucrées qui les attirent. Pensez à protéger les zones de vie en installant des moustiquaires peut également être une mesure efficace.

Si vous découvrez un nid près de votre domicilemaintenez une distance de sécurité et évitez toute perturbation du nid. Vous devez également informer immédiatement les membres de votre foyer de sa présence et surveiller les activités des frelons à distance, sans tenter de les chasser ou de détruire le nid par vous-même.

Ces premiers pas sont essentiels pour garantir une cohabitation temporaire sûre avec les frelons. En attendant l’arrivée d’un professionnel, ces mesures de précaution minimisent les risques de confrontations et permettent de protéger efficacement votre famille et vous-même.

Comment cohabiter temporairement en sécurité avec les frelons ?

Vivre temporairement près des frelons demande prudence et respect de leur espace. Alors évitez les gestes brusques ou les bruits forts près de leur nid, car cela peut les agiter.

Ne tentez pas de détruire le nid par vous-même.

Si vous devez passer à proximité, faites-le calmement et rapidement sans vous attarder et assurez-vous que les portes et les fenêtres de votre habitation soient bien fermées pour éviter que les frelons ne s’introduisent dans votre domicile.

L’utilisation de répulsifs naturels, comme certaines huiles essentielles, peut aider à les éloigner sans les agresser.

Quelles mesures préventives adopter après l’élimination du nid de frelons ?

Après l’élimination du nid, prenez des mesures pour éviter qu’un tel scénario se reproduise. Voici nos recommandations :

  • Conservez les zones extérieures propres de tout aliment qui pourrait attirer les frelons.
  • Pensez à installer des moustiquaires aux fenêtres et aux portes.
  • Vérifiez régulièrement autour de votre domicile pour tout signe de nouveau nid en formation et agissez rapidement en faisant appel à un professionnel si nécessaire.

Pour renforcer la prévention, l’utilisation de pièges à frelons peut être une méthode efficace. Vous pouvez placer des pièges autour de votre propriété, surtout dans les zones où les frelons sont susceptibles de chercher de la nourriture.

Voici les étapes à suivre pour confectionner un piège à suspendre, qui est une méthode pratique pour contrôler la présence des frelons.

  1. Sélectionnez une bouteille en plastique vide et propre, puis découpez-la en deux pour obtenir deux parties distinctes.
  2. Percez deux petits trous opposés dans la partie supérieure de la bouteille pour y insérer une cordelette ou un fil solide, afin de suspendre le piège.
  3. Préparez un appât en versant un mélange d’eau sucrée dans la partie inférieure de la bouteille, en ajoutant quelques gouttes de liquide vaisselle pour faciliter l’entrée des frelons.
  4. Refermez la bouteille avec l’embouchure vers le bas dans la partie contenant l’appât, puis attachez-la solidement à un arbre, un poteau ou tout autre endroit aéré où les insectes peuvent être attirés.
  5. Renouvelez régulièrement l’appât et nettoyez le piège pour maintenir son efficacité tout au long de la saison.
  6. Assurez-vous d’éloigner le piège des zones fréquentées par les humains pour éviter tout risque de piqûres accidentelles.
  7. Placez le piège à hauteur d’homme, mais hors de portée des enfants ou des animaux domestiques pour garantir sa sécurité.