Le prêt immobilier à 110 % ou le prêt immobilier sans apport est un type de financement qui implique le prix du bien acheté et la totalité des frais relatifs à la transaction. Il s’agit des garanties, des frais de notaire, etc. Les banques ne sont pas très emballées par ce type de prêt. Vous devez donc utiliser les bons procédés pour l’obtenir. Nous vous montrons comment vous y prendre pour obtenir un prêt 110 %.

Le prêt immobilier ou le crédit 110 %, qu’est-ce que c’est ?

Le crédit à 110 % implique le fait que l’emprunteur prenne en charge la totalité du financement de même que les frais annexes liés à l’opération. Ces frais concernent :

  • Les frais d’agence ;

  • Les frais de notaire ;

  • Les frais de garantie

Revenons plus en détail sur ces différents frais.

Les frais d’agence

Encore appelés « frais de dossier », ils couvrent la durée nécessaire à la constitution de votre dossier de demande de crédit immobilier. Ils peuvent représenter environ 1% du capital du montant emprunté.

Les frais de dossier peuvent varier entre 600 et 1000 euros. Toutefois, chaque banque est libre de fixer son taux. Vous pouvez donc négocier vos frais de dossier pour obtenir une réduction intéressante ou la suppression de ces frais. Tout ceci dépendra de votre profil.

Les frais de notaire

Pour acheter un bien immobilier, vous devez passer par un notaire. C’est la personne qui est capable d’attester de la légitimité d’un acte d’achat d’après la législation française.

Il se charge de rédiger des actes notariés qui vous permettent d’obtenir votre droit de propriété. Ces tâches sont rémunérées et incluses dans le financement immobilier. Elles peuvent aussi faire l’objet d’une prise en charge si vous faites un apport personnel.

Les frais de notaire sont estimés à 5 % du montant de la valeur de votre bien immobilier.

Les frais de garantie

Elles sécurisent la mise en place du crédit immobilier. Il s’agit d’une garantie de paiement et de protection pour l’organisme qui vous prête le crédit. On parle ici d’assurance de paiement. Ils sont différents de l’assurance emprunteur qui sert plutôt à couvrir d’autres aléas tels que les cas de décès ou d’invalidité.

Les banques vous demanderont également de faire un apport personnel qui correspond au montant des frais annexes. Cette mesure vise à vérifier votre capacité à gérer votre argent et couvre les situations de difficultés de remboursement.

Pour bénéficier de ce type de prêt, vous devez respecter certains critères.

Le crédit à 110 %, qui peut en bénéficier ?

Si vous voulez faire une demande de crédit pour financer votre projet immobilier, la banque vous demandera de faire un apport de 10%. Cette disposition rassure les banques sur votre capacité de remboursement.

Cet apport de 10 % sur le coût total de l’achat est généralement utilisé comme dépôt de garantie lors de la signature de votre promesse de vente. La banque va débloquer un crédit de 90 % du montant de l’emprunt et le verser auprès du notaire.

Elle vous chargera par la suite de verser le solde de votre apport avant la signature de l’acte. C’est seulement après cette étape que votre transaction aura lieu. Dès que votre vente sera actée, vous aurez la responsabilité de rembourser mensuellement une partie du capital sur plusieurs années.

Vous pouvez obtenir auprès de certaines banques un prêt immobilier sans apport pour financer votre acquisition. Ce prêt va couvrir les frais de notaire, les frais annexes, les frais de dossier et le prix du bien. La banque tiendra compte de certains critères tels que la stabilité de vos revenus, la tenue de vos comptes et le montant qu’il vous reste à vivre.

Votre profil bancaire

La banque vérifie vos dépenses, vos épargnes, vos découverts bancaires et vos agios. Elle se rassure sur votre mode de gestion de budget. Si vous tenez bien vos finances, votre demande a plus de chance d’aboutir.

Votre taux d’endettement sera scruté à la loupe dans le cas où vous ne disposez pas d’apport. La banque vérifiera également votre reste à vivre et le fossé entre vos charges actuelles et celles qui surviendront après l’acquisition du bien.

Votre âge

Si vous n’avez aucune épargne, la banque vérifiera votre âge. Elle est plus flexible vis-à-vis des jeunes acquéreurs de moins de 30 ans qui sont supposés avoir intégré récemment la vie active.

À l’inverse, pour les personnes de plus de 30 ans qui n’ont pas d’épargne elles devront justifier ce manque. SI leur profil correspond à ce que recherche la banque, ils pourront profiter de leur crédit.

Pour les personnes qui ne disposent pas d’épargne, la banque s’intéressera plus à la solidité de leur dossier.

Votre situation professionnelle

Vous devez pouvoir justifier que vous avez une activité professionnelle durable avec des revenus stables lorsque vous ne disposez pas d’apport. Vous avez plus de chance lorsque vous disposez d’un CDI ou lorsque vous occupez un poste dans la fonction publique.

Sans ce type de contrat, la banque ne pourra pas vous accompagner dans votre démarche.
Vous devez à présent vous tourner vers le bon organisme de crédit pour obtenir votre prêt.

Prêt immobilier 110 %, vers quelle banque vous tourner pour l’obtenir ?

La majorité des banques sont susceptibles de vous accorder ce type de prêt. Les conditions pour l’octroi d’un prêt immobilier de 110 % sont différentes des conditions de souscription d’un crédit immobilier classique.

Pour avoir gain de cause, vous devez constituer un bon dossier, avoir un bon profil et des arguments convaincants. Vous pouvez aussi faire jouer la carte de la concurrence.

Si vous disposez de placements financiers, d’assurance vie ou de livret d’épargne, vous pouvez les mettre en exergue. Ceci démontre votre capacité à faire des épargnes.