Utilisé depuis l’Antiquité, l’enduit à la chaux a su traverser les siècles et demeure aujourd’hui un matériau très prisé en décoration et rénovation. Connu pour ses qualités écologiques et esthétiques, il offre un large panel de possibilités pour embellir et protéger vos façades ou murs intérieurs. Partons ensemble à la découverte des secrets qui entourent cet enduit ancien afin d’en maîtriser les techniques.

Ce qu'il faut retenir :

🏛️ Matériau ancien Utilisé depuis l'Antiquité, toujours prisé en décoration.
🎨 Esthétique Offre un large panel de couleurs pour embellir vos murs.
🌿 Écologique Matériaux naturels et peu polluants, respectueux de l'environnement.
💧 Régulation humidité Absorbe et libère l'humidité pour maintenir une atmosphère saine.
⏳ Temps séchage Peut prendre plusieurs jours à sécher complètement avant de pouvoir peindre.
💰 Coût Peut être légèrement plus cher que des matériaux synthétiques.
🏗️ Application étapes Préparation du support, application de couches homogènes et finition.

L’essentiel sur l’enduit à la chaux

Avant d’apprendre à réaliser un bon enduit à la chaux, il convient de connaître la composition de ce dernier et les différentes variétés existantes.

Qu’est-ce qu’un enduit à la chaux ?

L’enduit à la chaux est un mélange composé principalement de chaux, sable et d’eau. La chaux peut être sous plusieurs formes : aérienne ou hydraulique. L’enduit peut aussi contenir d’autres adjuvants, tels que des pigments, pour modifier sa couleur ou des fibres naturelles pour améliorer sa résistance.

Les différents types d’enduits à la chaux

On distingue trois types d’enduits à base de chaux :

  • L’enduit traditionnel : composé d’un mélange de chaux aérienne et de sable, il est idéal pour une utilisation sur des supports anciens et poreux. De texture fine, il se travaille aisément et présente un aspect satiné une fois sec.
  • L’enduit bâtard : mélangeant chaux hydraulique et sable, cet enduit épais offre une bonne résistance à l’eau et aux intempéries. Il convient pour les façades extérieures, mais aussi pour les pièces humides (salle de bain) en raison de ses propriétés hydrofuges.
  • L’enduit de liège : grâce à l’ajout de granulats de liège naturel à la composition traditionnelle, cet enduit possède des qualités supplémentaires comme une isolation thermique et phonique améliorée ou une plus grande élasticité.

Les avantages et inconvénients de l’enduit à la chaux

L’utilisation de l’enduit à la chaux présente plusieurs avantages, mais aussi quelques points faibles qu’il faut prendre en compte dans ses choix de matériaux.

Les atouts de l’enduit à la chaux

  • Respectueux de l’environnement : les matériaux utilisés pour réaliser cet enduit (chaux, sable) sont naturels et peu polluants. La chaux permet d’éliminer une partie du CO2 présent dans l’air lors de sa carbonatation.
  • Régulation de l’humidité : la chaux absorbe et libère l’humidité présente dans l’air, ce qui contribue à maintenir une atmosphère saine au sein des pièces.
  • Souplesse d’utilisation : l’enduit à la chaux est compatible avec tous les types de supports (béton, brique, parpaing), y compris ceux anciens ou poreux.
  • Esthétique : en plus de son aspect naturellement satiné, l’enduit à la chaux peut être pigmenté pour donner toutes sortes de couleurs à vos murs.

Les inconvénients de l’enduit à la chaux

  • Délai de séchage : l’enduit à la chaux peut mettre plusieurs jours voire semaines à sécher complètement. Prévoyez un laps de temps suffisant avant de peindre ou d’appliquer d’autres revêtements sur la surface traitée.
  • Résistance limitée : bien qu’il soit considéré comme solide, l’enduit à la chaux reste moins résistant que certains autres matériaux tels que le ciment ou la résine.
  • Prix : du fait de sa composition naturelle et écologique, l’enduit à la chaux peut coûter légèrement plus cher que des formulations synthétiques.

La réalisation d’un enduit à la chaux étape par étape

Afin de garantir un rendu optimal et durable, respectez certaines règles et marches à suivre lors de la préparation et l’application de l’enduit à la chaux.

Les étapes de préparation

  1. Choisissez le type d’enduit : selon vos besoins et du support sur lequel vous souhaitez travailler.
  2. Préparez les supports : avant de commencer, assurez-vous que votre surface soit propre, saine et débarrassée des éventuelles saletés ou anciens revêtements (peinture).
  3. Réalisez le gobetis : ce premier couche très fine va permettre à l’enduit de mieux adhérer au support. Humidifiez légèrement la surface puis appliquez un mélange de chaux et eau à l’aide d’une brosse. Laissez sécher pendant une dizaine de jours.

L’application des couches d’enduit

  • Première couche : appelée “corps d’enduit”, cette première couche épaisse doit être homogène et régulière. Elle se réalise en deux temps pour un résultat optimal : projetez d’abord la matière à l’aide d’un pistolet, puis réglez les niveaux à l’équerre. Laissez sécher environ un mois.
  • Deuxième couche : la “couche de nivellement” permet d’égaliser et lisser la surface. Afin d’obtenir une meilleure adhérence à la couche précédente, humidifiez légèrement cette dernière avec de l’eau puis appliquez un mélange plus fin (chaux, sable). Une fois l’ensemble nivelé, laissez sécher pendant plusieurs semaines, voire un mois.
  • Troisième couche : pour créer un revêtement final soigné et esthétique, appliquez une fine couche de chaux pure mélangée à du sable fin. Frottez énergiquement pour obtenir un rendu satiné.

Maintenant que vous disposez des clés pour choisir et réaliser votre enduit à la chaux, il ne vous reste plus qu’à laisser libre cours à votre imagination et personnaliser vos murs aux grés de vos envies colorées ou de textures variées. Et surtout, n’hésitez pas à vous exercer et multiplier les essais pour trouver le dosage et les techniques qui vous conviennent le mieux !