Avoir une plaque à induction cassée peut s’avérer être un réel casse-tête. En plus de la contrainte que cela représente au quotidien pour la préparation des repas, se pose aussi la question de savoir si ce dommage est pris en charge par l’assurance habitation. Si vous êtes dans cette situation, cet article est fait pour vous.

Ce qu'il faut retenir :

🔍 Assurance habitation Protection du logement contre divers risques.
💡 Garantie bris de glace Couverture des dommages aux vitrages.
💸 Indemnisation Remboursement en cas de sinistre selon les termes du contrat.
🔌 Dommages électriques Option pour couvrir les dommages électriques aux appareils.
🤝 Responsabilité civile Protection contre les dommages causés à autrui.

Qu’est-ce qu’une plaque à induction ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il me semble important de définir ce qu’est une plaque à induction. Cet appareil de cuisson utilise un champ électromagnétique pour chauffer les casseroles et les poêles. Il est apprécié pour sa rapidité de chauffe et sa capacité à réguler précisément la température. Sa surface en verre peut parfois se briser, causant un sinistre.

Les garanties de base de l’assurance habitation

L’assurance habitation est un contrat qui permet de protéger votre logement et ce qu’il contient contre différents risques. Parmi ces derniers, on retrouve les dommages causés par un incendie, une explosion, un dégât des eaux, un vol, une tentative de vol et un bris de glace.

L’assurance habitation ne couvre pas systématiquement tous les appareils électroménagers si jamais il y a un bris. Lisez bien les conditions de votre contrat pour savoir quels sont les appareils couverts et dans quelles circonstances.

La garantie bris de glace : une couverture pour la plaque à induction ?

La garantie bris de glace figure dans les contrats d’assurance habitation. Elle couvre les dommages causés aux vitrages de votre logement, comme les fenêtres, les portes-fenêtres et les baies vitrées.

Toutes les assurances ne proposent pas la même prise en charge. Certaines excluent de cette garantie les appareils électroménagers, dont la plaque à induction. D’autres la considèrent comme un vitrage et la couvrent si un bris accidentel se produit.

Comment déclarer le sinistre à votre assureur ?

Si votre plaque à induction se brise, prévenez rapidement votre assureur. Vous disposez d’un délai de cinq jours ouvrés pour déclarer le sinistre.

Vous pouvez envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception, contenant une description détaillée de l’incident et des photos de l’appareil endommagé. Assurez-vous de conserver tous les justificatifs qui pourraient vous être demandés par la suite, comme la facture d’achat de l’appareil ou le devis pour les réparations.

Quelle indemnisation pouvez-vous espérer ?

Si votre contrat d’assurance habitation couvre le bris de votre plaque à induction, votre assureur procèdera à son indemnisation. Celle-ci peut prendre plusieurs formes, selon les termes de votre contrat.

Certains contrats prévoient une indemnisation en valeur à neuf, c’est-à-dire que l’assureur rembourse l’achat d’un nouvel appareil, sans tenir compte de sa vétusté. D’autres contrats prévoient une indemnisation en valeur d’usage, qui tient compte de l’usure de l’appareil au moment du sinistre.

Certains contrats prévoient l’application d’une franchise, c’est-à-dire une somme qui reste à votre charge et qui est déduite de l’indemnisation.

Je vous recommande de bien connaître les conditions de votre contrat d’assurance habitation pour savoir à quelle prise en charge vous pouvez prétendre si votre plaque à induction est cassée.

Complément d’assurance pour les dommages électriques

La garantie des dommages électriques est une autre option d’assurance qui peut être bénéfique pour les propriétaires de plaques à induction. Cette garantie couvre habituellement les dommages causés à vos appareils électriques et électroniques suite à un court-circuit, une surtension, une coupure de courant et un orage.

Bien que cette garantie ne soit pas incluse dans tous les contrats d’assurance habitation, elle peut être ajoutée à la plupart d’entre eux moyennant un supplément de prime. Lisez attentivement votre contrat d’assurance pour comprendre si votre plaque de cuisson à induction est couverte par cette garantie. Si ce n’est pas le cas, vous pourriez envisager de l’ajouter à votre contrat pour une plus grande tranquillité d’esprit.

Cette garantie ne couvre pas forcément le bris de la plaque de verre de l’appareil. Elle est plutôt conçue pour couvrir les dommages causés par des problèmes électriques. Comme pour la garantie bris de glace, une franchise peut être appliquée. La franchise est le montant qui reste à votre charge en cas de sinistre.

La responsabilité civile dans la prise en charge de la plaque à induction

La responsabilité civile est une autre facette de l’assurance habitation qui pourrait entrer en jeu en ce qui concerne votre plaque à induction cassée. Cette protection couvre les dommages que vous pourriez causer à autrui. Par exemple, si vous endommagez la plaque à induction d’un voisin ou d’un ami, votre assurance habitation pourrait couvrir les coûts de réparation ou de remplacement.

La responsabilité civile ne couvre pas les dommages causés à vos propres biens. Si votre plaque à induction est brisée à cause de votre propre négligence, il est peu probable que votre contrat d’assurance couvre les coûts de réparation ou de remplacement.

La garantie de responsabilité civile est incluse dans les contrats d’assurance habitation standard. Comme pour les autres garanties, lisez attentivement votre contrat pour comprendre exactement ce qui est couvert.