Le parpaing est un incontournable dans la construction de nos maisons, nos murs et nos aménagements extérieurs. Mais savez-vous comment choisir les bonnes dimensions pour vos travaux ?

Ce qu'il faut retenir :

  • Les dimensions des parpaings dépendent de leur usage et doivent être choisies en fonction des besoins de construction.
  • Les dimensions standard des parpaings varient en largeur de 10 à 20 cm, en longueur de 50 cm et en hauteur de 20 à 25 cm.
  • Le choix du type de parpaing impacte les dimensions, le prix, la résistance et la facilité des travaux.
  • La résistance des parpaings dépend de leurs dimensions, les parpaings plus épais étant plus résistants et adaptés aux murs porteurs.
  • Les armatures utilisées dans la construction avec des parpaings doivent être choisies en fonction des dimensions des blocs et leur mise en place demande de la précision et de l'expertise.

La notion de dimensions dans le monde du parpaing

Les tailles disponibles sont variées et dépendent de l’usage du bloc. Vous devez établir vos besoins avant de vous lancer dans l’achat de vos parpaings.

Un parpaing est une pierre artificielle de forme parallélépipédique utilisée en maçonnerie. Il est fait de béton et est utilisé pour la construction de murs, de fondations, de piliers, et bien d’autres. Son épaisseur, sa longueur et sa hauteur constituent ses dimensions.

Les dimensions standard des parpaings

Il existe plusieurs dimensions standard de parpaings utilisées pour la construction de maisons ou de murs. Ces dimensions vont influencer la résistance du mur, le prix du parpaing et la facilité de travaux.

Habituellement, la largeur des parpaings varie de 10 à 20 cm, la longueur est de 50 cm, et la hauteur se situe entre 20 et 25 cm. Ces valeurs peuvent bien sûr varier en fonction du type de parpaing utilisé et des spécificités de vos travaux.

Choisir le bon type de parpaing

Il existe différents types de parpaings qui correspondent à des usages spécifiques. Le choix du type de parpaing impactera directement les dimensions et par conséquent le prix, la résistance et la facilité de travaux.

Parmi ces types, on trouve le parpaing classique, le parpaing d’angle, le parpaing de linteau, le parpaing de chaînage, le parpaing à bancher et le bloc de soutènement. Chacun a ses propres spécificités et ses propres dimensions, c’est pour cela qu’il faut bien les connaître pour faire le bon choix.

La résistance des parpaings selon leurs dimensions

La résistance des parpaings est un facteur crucial à prendre en considération lors de la sélection des dimensions de vos blocs. La dimension du parpaing influence directement sa capacité à supporter des charges.

Plus un parpaing est épais, plus il sera résistant. C’est pourquoi les parpaings de 20 cm d’épaisseur sont recommandés pour la construction de murs porteurs, tandis que les parpaings de 10 cm seront utilisés pour les murs non porteurs.

Les armatures dans la construction avec des parpaings

Les armatures jouent un rôle capital dans le travail de construction avec des parpaings. Elles sont utilisées pour renforcer la structure et améliorer la résistance des murs.

Elles sont placées dans les trous des parpaings et sont remplies de béton. Le choix des armatures et leur mise en place dépendent directement des dimensions des parpaings utilisés.

Le prix des parpaings en fonction de leurs dimensions

Le prix des parpaings est un autre facteur à prendre en compte lors du choix des dimensions de vos blocs. Plus un parpaing est grand, plus il coûtera cher.

Les parpaings de 20 cm sont plus coûteux que ceux de 10 cm, en raison de leur taille et de leur résistance supérieure. Les coûts peuvent varier en fonction du type de parpaing choisi et du nombre de blocs nécessaires pour votre projet.

Les règles d’implantation d’un mur en parpaings

Passer à l’étape de la construction du mur en parpaings nécessite une bonne connaissance des règles d’implantation. Bien sûr, les dimensions des parpaings choisies auront un impact sur ces règles.

  1. Tracer le mur de soutènement au sol. Cela permet de déterminer l’endroit précis où le mur sera construit. La largeur du mur doit être proportionnelle à sa hauteur. Plus votre mur est haut, plus il devra être large pour assurer une bonne stabilité.
  2. Creuser les fondations. Pour un mur de soutènement, la profondeur des fondations doit être égale au tiers de la hauteur du mur. La largeur des fondations doit être deux fois plus grande que celle du mur.
  3. Procéder à la pose des parpaings. Commncez par poser un rang de parpaings à sec pour vérifier l’alignement et l’espacement. Une fois satisfait, vous pouvez commencer à poser les parpaings avec du mortier.

La mise en place des armatures dans un mur en parpaings

La mise en place des armatures est une étape cruciale dans la construction d’un mur en parpaings. Il s’agit de barres de résistance en acier qui sont insérées dans les trous des parpaings avant d’être remplies de béton.

Elles sont utilisées pour améliorer la résistance du mur, notamment en cas de charges importantes ou de risques sismiques. Les armatures peuvent être horizontales ou verticales, et leur taille et leur espacement dépendent des dimensions des parpaings utilisés.

La mise en place des armatures demande de la précision et de l’expertise. Il est souvent recommandé de faire appel à des professionnels pour cette tâche, surtout pour des projets de grande envergure.