Pour apporter plus d’élégance et de praticité à l’éclairage de votre intérieur, vous avez décidé d’opter pour les boutons poussoirs sans télérupteur. De toute évidence, il s’agit d’une bonne démarche, compte tenu des avantages que concède une telle installation. Toutefois, plusieurs particularités distinguent ce spécimen des interrupteurs classiques. Alors, pour réussir un branchement de boutons poussoir sans télérupteur, voici ce que vous devez savoir.

Bouton poussoir : de quoi s’agit-il ?

Encore appelé interrupteur-poussoir, ou poussoir tout court, un bouton poussoir présente une apparence très analogue aux interrupteurs simples d’allumage. Toutefois, sa particularité consiste à sa capacité à revenir à sa position initiale même après avoir été actionné. En effet, son système embarque un ressort de rappel. Cette caractéristique permet au dispositif de reprendre sa place, quel que soit son état de fonctionnement. Il ne se présente donc pas comme un interrupteur classique qui apparaît levé quand il est en état de marche ou baissé dans le contraire.

En outre, les premiers spécimens de bouton poussoir s’associent à un télérupteur pour leur fonctionnement. Dans les nouveaux circuits ; il est désormais possible de réaliser un branchement de bouton poussoir sans recourir donc à ce mécanisme.

Par ailleurs, le bouton poussoir concède certains avantages à son utilisateur. En effet, il permet d’allumer ou d’éteindre l’éclairage d’une lampe depuis plusieurs points dans une même maison. Cette particularité est pratique dans un espace de travail réservé à plusieurs collaborateurs. C’est aussi un système efficace si plusieurs habitants partagent une résidence. De plus, elle facilite la gestion de l’éclairage dans les longs escaliers dont l’illumination nécessite parfois plusieurs passerelles de commandes. Les boutons poussoirs peuvent également servir d’interrupteurs dans plusieurs autres cas de figure comme l’installation d’une alarme ou l’activation d’une porte, etc.

Enfin, certains de ces éléments sont équipés de voyants lumineux. Ceux-ci permettent de repérer la position de dispositif lorsqu’il fait sombre.

Les premiers gestes pour effectuer le branchement d’un poussoir sans télérupteur

Pour brancher son poussoir sans télérupteur, il est important d’appliquer quelques précautions comme c’est le cas dans toutes les opérations sur une installation électrique. Ainsi, vous devez débrancher vos appareils sensibles. Prenez aussi le temps de mettre hors tension tout le système électrique sur lequel sera raccordé le branchement. Ces gestes sécurisent évidemment votre installation.

Comment réussir le branchement de son bouton poussoir sans télérupteur ?

La première étape consiste à rassembler certains matériels pour réaliser l’opération convenablement. Cette précaution évite les allers-retours et le stress que peut engendrer un défaut de matériels lors du branchement. Munissez-vous donc d’une scie cloche et d’un tournevis. Un instrument de mesure aussi est recommandé. Bien évidemment, le dispositif de poussoir doit également être à votre portée ainsi que le boîtier d’encastrement. Une fois ces conditions remplies, procédez de la manière qui suit.

À l’aide de l’instrument de mesure, délimitez un trou de 67mm de diamètre. Percez un espace à partir de cette mesure grâce à votre scie cloche et faites attention à ajuster l’emplacement du trou à une hauteur idéale pour les utilisateurs du bouton poussoir. À ce stade, récupérez la gaine à encastrer ; dans la plupart des cas il s’agit de gaine BP1, 2, 3, 4 et 5. Elle est associée aux deux fils 1,5 orange et noir-blanc. Une fois ces premières opérations réalisées, suivez alors les étapes ci-après :

  • faites passer la gaine dans la boîte d’encastrement ;

  • insérez le dispositif dans le mur et procédez à la fixation de la boîte à l’aide des vis de serrage ;

  • rattachez maintenant le bouton de poussoir à la boîte d’encastrement en utilisant l’armature de fixation destinée à cet effet ;

  • lors de l’étape précédente, assurez-vous de réaliser les accords nécessaires,

  • servez-vous après cela des vis présentes sur la boîte d’encastrement pour immobiliser le bouton poussoir ;

  • passez enfin l’enjoliveur sur le dispositif.

Pour le branchement, reliez un fil à la borne L et le second à l’interrupteur si vous souhaitez réaliser plusieurs boutons poussoirs pour un même éclairage.

Branchement poussoir sans télérupteur : bien choisir le système adapté

Lors des opérations sur les installations électriques, il est crucial d’utiliser les matériels recommandés pour plusieurs raisons. En effet, cette mesure limite les risques de mauvaise performance du système et vous évite d’éventuels incidents sur le circuit. Cela étant, dites-vous que plusieurs modèles de poussoirs sont accessibles sur le marché. Pour réaliser le parfait branchement, il est donc primordial de bien les choisir.

Alors, vous pouvez adopter un poussoir simple pour procéder au branchement conventionnel. Ce type d’appareillage n’est muni que d’un seul bouton. De toute évidence, il ne sert qu’à alimenter un point lumineux.

En outre, certains poussoirs offrent la possibilité d’allumer ou d’éteindre deux éclairages depuis un même poste. Il s’agit des poussoirs dits doubles. Ainsi, vous pouvez en faire usage pour activer deux points lumineux depuis un seul poste de commande. Par ailleurs, il est également possible de se procurer des boutons poussoirs avec une minuterie. Ici, un minuteur joue à peu près le rôle d’un télérupteur. Toutefois, cette minuterie est conçue spécialement pour vous permettre d’ajuster le temps d’éclairage d’une lampe.

Avec cette variété d’options, plusieurs configurations sont donc envisageables pour le branchement des boutons poussoirs sans télérupteur. En plus de la facilité d’installation, ces dispositifs offrent de toute évidence un large éventail d’utilisation.