Pourquoi ne pas passer à l’énergie solaire pour le chauffage de votre maison ? Grâce au chauffage solaire, vous pourrez bénéficier de nombreux avantages, notamment une énergie non polluante et gratuite. Il existe à ce jour de nombreux équipements qui permettent d’en profiter. Voici l’essentiel à savoir pour vous chauffer cet hiver avec l’énergie solaire !

Ce qu'il faut retenir :

  • Le chauffage solaire est une option écologique, car il utilise une énergie renouvelable, non polluante et ne rejette pas de CO2.
  • Le chauffage solaire permet de réaliser des économies d'énergie considérables sur les factures, car il est gratuit et ne nécessite que peu d'électricité.
  • Il existe différents types de systèmes de chauffage solaire, tels que le chauffe-eau solaire individuel, le système solaire combiné, le plancher solaire et les panneaux solaires aérovoltaïques.
  • Pour l'installation d'un chauffage solaire, il est recommandé de faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour des conseils pertinents.
  • Le coût d'un système de chauffage solaire varie en fonction de l'emplacement géographique et du nombre d'occupants, mais des aides financières sont proposées par l'État pour alléger les dépenses.

L’énergie solaire, pour un chauffage plus écoresponsable

L’installation d’un chauffage solaire est avant tout une option écologique. En réalité, l’énergie solaire est renouvelable, non polluante et ne rejette pas de CO2. Selon le type de chauffage choisi, elle peut limiter de 45 à 70 % les rejets de gaz à effet de serre de l’habitation. Les panneaux solaires sont connus pour être recyclables.

Selon l’expert CPC 78 à Montpellier, l’énergie solaire est gratuite et le chauffage solaire ne requiert que peu d’électricité pour son fonctionnement. Cela permet de réaliser des économies d’énergie considérables sur vos factures.

chauffage solaire

Quel type de système de chauffage choisir ?

On distingue différents types de chauffage solaire.

Le chauffe-eau solaire individuel

Ce mode de chauffage implique l’installation de capteurs sur le toit pour recueillir l’énergie solaire. Par la suite, ces derniers transfèrent cette chaleur à l’eau qui se trouve dans un réservoir grâce à une canalisation « primaire », qui renferme un liquide caloporteur.

Après l’utilisation de l’eau du ballon, celle-ci est substituée par de l’eau froide du système de distribution, qui est réchauffée suivant le même procédé. Un chauffe-eau solaire individuel bien dimensionné est capable d’assurer 40 % à 80 % des besoins en eau chaude pour un ménage de 4 personnes.

Le système solaire combiné

Le système solaire combiné vous offre la possibilité de produire de l’eau chaude sanitaire avec l’énergie solaire. Il peut assurer le chauffage de l’habitation et présente ainsi une double fonction. Si vous disposez d’un système de chauffage central, il sera facile d’installer ce dispositif en sollicitant les services d’un artisan certifié RGE.

Le plancher solaire

Le plancher solaire est l’une des méthodes les plus performantes pour chauffer votre maison en hiver avec l’énergie solaire. On distingue deux catégories : le plancher solaire direct et le plancher solaire combiné.

Les panneaux solaires aérovoltaïques

Les panneaux solaires aérovoltaïques génèrent simultanément de l’énergie électrique et de la chaleur. En d’autres termes, ils sont une combinaison des panneaux photovoltaïques et des panneaux thermiques. Dès lors, leur fonctionnement se déroule en deux temps. La partie exposée au soleil génère de l’électricité tandis que celle intérieure stocke la chaleur pour le chauffage domestique.

Chauffage à l’énergie solaire : comment trouver les bons professionnels ?

Pour l’installation de votre chauffage solaire, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel disposant de la certification RGE. Les experts dotés du label Qualisol sont les mieux qualifiés pour vous fournir des conseils pertinents sur la taille et l’emplacement idéal des capteurs.

Le prix d’un système de chauffage solaire dépend principalement de l’emplacement géographique du logement et du nombre d’occupants. Par exemple, il faudra moins de capteurs pour les régions ensoleillées, ce qui entraînera une réduction des coûts de l’équipement. Le plus souvent, le coût des capteurs varie entre 1 000 € et 1 700 € par mètre carré, selon le système choisi. À l’image des panneaux photovoltaïques, le chauffage solaire requiert un coût initial élevé, constituant un frein pour certains foyers. Néanmoins, des aides financières sont proposées par l’État pour alléger les dépenses.